menu
Une histoire de poisson

La voie bactérienne

 

Faire venir le bacon . . . du Chili!

 

L'énergie nucléaire en toute sécurité

 

À vendre : habitations de bonne atmosphère

 

Mondialisation : l'attrait du RPC est international

 

Des secteurs prometteurs

 

Difficile de gérer ce qu'on ne peut pas mesurer. Le RPC établit les faits sur l'environnement du Nouveau-Brunswick

 

Le semi-remorque cellulaire
   
Partager l’esprit d’innovation
   
Des innovations magnétisantes
   
Comment économiser 20 000 $ par jour
 
Quand la réalité rattrape la fiction

 

 

Comment économiser 20 000 $ par jour

Les centrales nucléaires sont limitées par la puissance thermique qu'elles produisent. Pour évaluer cette puissance thermique, on se sert de la mesure du débit d'eau d'alimentation des réacteurs. Les débitmètres que l'on utilise couramment à cette fin sont en contact avec le médium liquide; avec le temps, ils subissent une accumulation de corrosion qui fausse la mesure à la hausse. Donc, la puissance thermique est surestimée. Pour demeurer dans les limites fixées par les organismes de réglementation, les exploitants de centrales nucléaires doivent alors détarer leurs réacteurs (par rapport à la puissance thermique indiquée par la surestimation) d'une valeur pouvant aller jusqu'à 3 % de leur pleine puissance. Si le débit était mesuré avec une plus grande exactitude, la puissance thermique du réacteur serait mieux estimée et les centrales pourraient fonctionner en toute confiance plus près de leur pleine puissance. Pour l'exploitant d'une centrale de 600 MW, le détarage correspond généralement à une perte de 20 000 $ par jour de revenus de production d'électricité.

Depuis dix ans, le RPC travaille au perfectionnement d'un débitmètre ultrasonore non intrusif. Des progrès significatifs ont été accomplis grâce à l'élaboration de transducteurs stables jusqu'à 550 °C, à l'émergence d'ordinateurs puissants qui ont permis le raffinement progressif de la mesure de l'écart entre les temps de propagation vers l'amont et vers l'aval des ultrasons le long des parois des canalisations et dans le médium liquide. Les avancées en matière de technologie de traitement du signal ont également eu une forte incidence.

Cette année, le RPC a franchi la dernière étape, avec l'étalonnage du débitmètre dans le réputé laboratoire d'Alden Labs (Massachusetts). Pour cette opération, l'instrument a été fixé à l'extérieur d'une conduite de 40 cm (20 po) de diamètre, à travers laquelle on a pompé de l'eau à un débit d'environ 315 m3/s (5 000 gal US/min) vers un grand réservoir posé sur une balance. Le débitmètre du RPC a établi une nouvelle marque en matière de précision, avec un écart de 0,23 % par rapport au débit réel. Cette précision est bien supérieure à celle exigée pour son utilisation dans l'industrie de l'énergie nucléaire, pour laquelle il a été conçu.

En 2003-2004, le RPC a vendu deux débitmètres, un à Japan Nuclear Cycle et un à GE Panametrics de Boston (Massachusetts).

 

 

 

 

 

 

 

À propos du RPC - Services - Projets réalisés - Centre de téléchargement - Carrières - Contact - Carte du site - Liens - Accueil